Lucas VERGNETTES Ostéopathe DO, Paris 5e

Parlons d'ostéopathie

Bienvenue au cabinet d'ostéopathie de Lucas VERGNETTES, Ostéopathe à Paris.

Ostéopathie pédiatrique et périnatale : pour les mamans et les enfants

Publié le

Pourquoi?

L’ostéopathie est bien adaptée dans le soin des femmes autour de la grossesse. Tout d’abord car elle ne fait pas appel à des substances chimiques dont on ne connaît pas les effets secondaires, ensuite car elle présente une sinistralité extrêmement faible (selon les connaissances actuelles), enfin car les patientes en reconnaissent les bienfaits et l’efficacité.

Est ce une approche spécifique?

Oui, la spécificité est fonction de la patiente, de son état, de son passé. Les modifications anatomo-physiologiques du corps sont entièrement prises en considération.
Les manipulation vertébrales seront réduites à la plus stricte nécessité, évitées la plupart du temps.
Le climat de confiance et d’écoute est mis très en avant.
L’approche palpatoire et manipulative est très douce.

Quel apport avant la grossesse ?

Pour des femmes qui typiquement auraient déjà eu un enfant, mais qui ont des difficultés de conception pour les suivants, l’ostéopathie peut aider à régler certaines tensions dans le corps qui pourraient empècher la sphère gynécologique de reprendre son équilibre normal.

Quel apport pendant la grossesse ?

Le corps des femmes subit des modifications importantes : la posture se modifie et les organes doivent se reconfigurer pour ménager de l’espace à l’utérus et au foetus.
Cette nécessité d’adaptation révèle parfois des blocages jusqu’alors passés inaperçus. Classiquement on observe alors sciatiques, troubles digestifs et lombalgies.

Quel apport en suite de couches ?

C’est le chemin inverse que doit faire le corps qui peut alors causer des troubles. Il faut à ce moment prendre en compte le changement de tonus des tissus (abdominaux, périnée…).
Ainsi l’ostéopathie peut venir en aide pour les troubles suivants : Lombalgies, fatigue, tendance dépressive, douleurs entre les omoplates à l’allaitement, douleurs du bassin et du coccyx, maux de tête, troubles digestifs.
Cela bien sur en parallèle avec le suivi réalisé par la sage-femme.

Quel apport pour le nouveau-né, le nourisson ?

Voir cet article sur l’ostéopathie pour les bébés

Quel apport pour les enfants ?

C’est un point que j’aimerais développer plus en détail dans un prochain article, mais la “règle d’or” à retenir est que suite à une chute, un choc importants, il est utile d’aller consulter l’ostéopathe pour vérifier si le corps à bien pu gérer le traumatisme. La visite chez l’ostéopathe doit se faire après le bilan médical s’il y a le moindre signe de gravité.

En savoir plus : http://www.france5.fr/maternelles/video.cfm?file=/images/emissions/W00259/5/006871_126_02_150-220kb.ram